Sécurité hivernale en montagne

Formations
Planification d'une sortie
Évaluation des risques d'avalanche
Bonnes pratiques à adopter


Pour que la montagne en hiver demeure un terrain de jeu sécuritaire, Avalanche Québec ainsi que la FQME recommandent d'être préparé, d'avoir l'équipement approprié et de savoir s'en servir, de s'informer avant de partir et d'adopter de bonnes pratiques en montagne.


Formations

En plus des différents cours d'avalanche pour les adeptes de plein air (cours en ligne, sauvetage autonome, CSA 1 et 2), être préparé implique de suivre des formations complémentaires notamment sur les déplacements en montagne, l'orientation (cartes, boussole et GPS) et le secourisme en régions isolées. Ces formations spécialisées à la montagne sont offertes par un certain nombre d'entreprises et instructeurs à travers le Québec. Avant de s'inscrire, il importe donc de bien vérifier les certifications, l'expérience et les plans de cours proposés afin de choisir la formation appropriée qui répond à vos attentes.


Planification d'une sortie

La planification d'une sortie en montagne constitue une étape essentielle à la gestion des risques d'avalanche et autres dangers présents dans l'arrière-pays. Elle permet de s'informer avant de partir et ainsi prendre une décision éclairée sur le choix de la destination en fonction des difficultés et risques de l'itinéraire, de l'expérience et des attentes des membres du groupe, de l'équipement disponible et bien sûr des conditions avalancheuses et météorologiques.

Une première phase de recherche consiste à obtenir toute l'information nécessaire pour identifier un ou des itinéraires appropriés pour le groupe. On consulte à cette étape le journal des activités offertes, des livres-guide, des articles dans des magazines, des cartes du territoire, Google Earth en plus du personnel à l'accueil ou des habitués du coin. On vérifie par la suite que cette destination correspond aux attentes des membres du groupe, à leur expérience et à leur capacité.

cartes boussole

Une seconde phase de travail de préparation vise à documenter l'itinéraire choisi. Quel est le niveau de difficulté, la distance, le dénivelé et les possibilités de faire demi-tour? Quels sont les risques éventuels comme les pentes avalancheuses, les plans d'eau, la possibilité de se perdre et l'éloignement des secours en cas d'accident? À cette étape, un horaire et plan d'excursion doivent être établis en fonction des caractéristiques de l'itinéraire. Il faut également préparer l'équipement de groupe et individuel (premiers soins, sécurité en avalanche, communication, orientation, réparation, vêtements, eau et nourriture, etc.) et s'assurer de leur bon fonctionnement.

Une dernière phase de vérification s'effectue la veille ou le matin même du départ. Elle consiste à obtenir les prévisions récentes concernant la météo, les conditions de neige et les risques d'avalanche. À partir de ces informations, on confirme ou non la pertinence de l'itinéraire avec le planificateur d'excursion de l'Avaluator v2.0 et on partage le plan de route avec quelqu'un qui ne participe pas à la sortie et qui pourra avertir les secours si nécessaire. On nomme également un chef de groupe, habituellement la personne la plus habituée, qui sera en mesure de gérer des situations imprévues ou prendre des décisions critiques au besoin.

Après toutes ces étapes, vous êtes enfin prêts à partir!!! N'oubliez pas toutefois que la montagne en hiver constitue un environnement sauvage et non contrôlé. Même si la planification et la préparation ont été effectuées méticuleusement, il n'y a pas de garantie qu'aucune avalanche ne surviendra. Les bonnes habitudes de déplacement sont une mesure additionnelle afin de faire face aux difficultés rencontrées et minimiser l'exposition aux risques, et ce peu importe les conditions locales.

AVALUATOR rectoAVALUATOR verso


Évaluation des risques d'avalanche

Voici quelques questions à se poser lors des déplacements en montagne :

1) Est-que que le terrain est propice aux avalanches ?
• Inclinaison : pente suffisante ?
• Orientation : pente exposée au vent, sous le vent, extrêmement ensoleillée ?
• Profil de pente : convexe, avec irrégularités ?

2) Est-ce que la neige est propices aux avalanches ?
• Plaque : existence, profondeur, distribution spatiale
• Cohésion de la plaque : couche fragile, zones fragiles
• Sensibilité au déclenchement : test de cisaillement, indice d'instabilité

3) Est-ce que la météo est favorable aux avalanches?
• Précipitation : type, quantité, intensité, surcharge
• Vent : transport de neige, vitesse et durée
• Température : au cours des tempêtes, effets sur le manteau neigeux

4) Est-ce que votre comportement aggrave les risques d'avalanches ?
• Attitude : caractère, motivation, objectif, tolérance au risque
• Équipement : communication, orientation, sécurité en avalanche, premiers soins
• Compétences techniques et physiques : déplacements, évaluation des risques


Bonnes pratiques à adopter

Sur le terrain, des choix judicieux d'itinéraires et une bonne gestion de groupe contribuent grandement à réduire l'exposition au risque d'avalanche. Pendant toute la randonnée, l'évaluation en continue des caractéristiques du terrain et des conditions d'avalanche avec l'aide de la carte Avaluator v2.0™ permet de modifier au besoin les objectifs et l'itinéraire pour maintenir votre exposition au risque d'avalanche à un niveau acceptable.
skin sommet E L

Les habitudes décrites ci-dessous font partie des recommandations de PRUDENCE HABITUELLE et doivent compter parmi les précautions à prendre EN TOUT TEMPS :


• Employer des fixations avec un système de déclenchement rapide et automatique afin d'être en mesure de retirer facilement vos skis ou votre planche à neige;
• Retirer les dragonnes des poignets ainsi que les courroies de sécurité qui attachent les skis et la planche à neige au corps;
• Maximiser les déplacements sur des pentes de faible inclinaison, sur des pentes boisées et sur des crêtes;
• Ne vous laissez jamais coincer par le terrain – vous devez toujours pouvoir faire demi-tour ou opter pour un parcours plus sécuritaire;
• Ne circulez pas sur ou sous des corniches;
• Efforcez-vous de réduire votre exposition aux pièges naturels;
• Faites des tests et essais sur de petites pentes sûres pour vérifier les conditions de neige avant de vous approcher des grandes pentes;
• Soyez alerte aux signes de neige instable;
• Si vous devez traverser une zone de départ, demeurez aussi haut que possible sur la pente;
• Choisissez d'avance une voie de fuite au cas où vous déclencheriez une avalanche;
• Surveillez continuellement la motivation des membres du groupe ainsi que les paramètres psychologiques qui peuvent affecter le jugement.

De plus, une bonne gestion du groupe peut réduire de façon significative l'exposition aux risques d'avalanche :

• Inclure tous les membres du groupe dans la prise de décision;
• S'assurer que chacun sache quel est le plan;
• Désigner un chef et un serre-file;
• Maintenir un contact visuel et verbal entre le chef et le serre-file;
• Assurez un contact visuel et verbal avec la personne derrière vous;
• Regroupez-vous à intervalles réguliers et aux endroits de rassemblements préétablis;
• Regroupez-vous aux différentes intersections et aux croisées de chemins;
• Regroupez-vous lorsque des décisions à propos de l'itinéraire et de la sécurité sont nécessaires;
• Évitez les regroupements dans les endroits dangereux;
• Évitez les déplacements en amont ou en aval d'autres groupes;
• Ne partez ni seul, ni trop nombreux (groupe de 2 à 7);
• Transportez toujours vos équipements de sécurité en avalanche (DVA, sonde, pelle);
• Soyez attentifs à la présence d'autres groupes;
• Surveillez-vous ou ne passez qu'un par un à la montée comme à la descente;
• Demeurez aux endroits où la neige est la plus épaisse, en évitant les zones minces;
• En terrain boisé, skiez en équipe de deux et demeurez à portée de voix.

 

Informations tirées du site internet de Avalanche Québec