Movement Factory vient en aide aux athlètes

et crée le programme Athlete Factory

L'entreprise Movement Factory n'a pas perdu de temps. A peine créée en 2017 par Guillaume Nadeau, rejoint peu après par Michael Tousignant, l'entreprise a déjà mis en place une esquisse de programme pour les compétiteurs de haut niveau, comprenant aide financière et encadrement sportif. Babette Roy, Becca Frangos et David Trudeau ont déjà reçu 500$ chacun afin de les aider à financer leurs déplacements sur le circuit compétitif international. L'entreprise a déjà distribué le montant total de cette aide pour 2018 mais compte bien déployer le programme afin d'en faire bénéficier plus de compétiteurs 2019. De plus des camps d'entraînement sont prévus. 

Entretien avec Guillaume Nadeau, instigateur de ce programme. 

À qui s'adresse ce programme ? Et que contient-il ?

Pour l'instant, le programme est divisé en différents niveaux : athlètes internationaux, athlètes nationaux et athlètes Roots (pas nécessairement des compétiteurs mais qui apportent à la communauté). Nous voulons aussi soutenir des ouvreurs impliqués, un volet qui reste à développer ! Les membres de l'Athlete Factory auront aussi accès gratuitement à des camps d'entraînement. Ces camps auront pour but de rassembler des athlètes canadiens de haut niveau, avec des athlètes internationaux invités, stimulant ainsi l'apprentissage et la motivation par émulation. Des entraîneurs de haut niveau seront aussi invités afin de donner des ressources différentes. L'intégration de l'équipe d'ouvreurs de compétition Movement Factory permettra d'offrir des propositions d'escalade favorisant l'expérimentation et l'apprentissage. 

Le support et l'aide à la recherche de commandite sera aussi au coeur du programme Athlete Factory. Nous explorons présentement plusieurs options pour faciliter la tâche aux grimpeurs, afin de leur permettre de se rendre au maximum d'événements. 

Et concrètement, l'aide financière s'élève à combien et couvre quoi ? 

Nous émettons des chèques de 500$ à nos athlètes qui se rendent sur le circuit international pour couvrir une partie de leurs frais de déplacement. Nous savons que cette somme n'est pas suffisante, mais notre compagnie qui a moins d'un an d'existence ne peut pas se permettre plus. Notre objectif est de bonifier cette offre un peu chaque année. Ensuite nous offrons du matériel aux autres athlètes, notamment de la magnésie (nous lançons notre compagnie de magnésie prochainement, Chalk Factory) et nous avons la chance de travailler en collaboration avec Félix Bourrassa Moreau et son projet Entralpi, un système d'entraînement de la force des doigts. 

Et qui a accès à cette aide ?

Les critères d'admission ne sont pas définitifs puisqu'il y a plusieurs portes d'entrées dans le programme Athlete Factory ! Michael (Tousignant) et moi-même sommes les deux personnes à choisir les athlètes qui entrent dans le programme. 

Pourquoi avoir créé un tel programme alors que votre entreprise est toute récente ? 

Ouvreur, entraîneurs, ancien membre de la commission compétition FQME et grimpeur fanatique, il nous semblait évident de redonner à la communauté et au sport qui nous a tant apporté ! Et bien sûr c'est aussi de la saine et bonne publicité. À ce sujet, nous pensons qu'il vaut mieux donner de l'argent à des athlètes ou des prises à des gyms qui organisent des événements, que de payer pour une publicité dans un magazine !

 

En attendant d'avoir des dates pour l'envoi de candidatures de la prochaine mouture du programme, vous pouvez en apprendre un peu plus sur Movement Factory en visitant leur site web ou sur instagram (@movementfactoryholds).